Eco-tourisme

Les Fous de la Réunion

Les Fous de la Réunion

la Réunion, le décor rêvé pour une course

Au départ du Cap Méchant et de Saint Philipe, la grande course La Diagonale des Fous de l’île de la Réunion aura lieu du 18 au 21 octobre pour l’édition 2012. Pour les néophytes, cette course à pieds est ce qu’on pourrait appeler une « aventure géographique » traversant traditionnellement l’île de part en part. (Lire la suite…)

« Winemaker » d’un jour…

© B-Winemaker

B-Winemaker vous propose des cours de vinification ! Une expérience vraiment originale où vous apprendrez à concevoir votre propre vin. Situé dans la région du bordelais, B-Winemaker a selectionné quelques-uns des meilleurs châteaux viticoles où vous pourrez apprendre l’ensemble des opérations nécessaires à l’élaboration des vins. Une manière conviviale pour développer sa connaissance des cépages.

La journée se déroule de la façon suivante : visite des caves du domaine viticole, dégustation des cépages bien sûr (merlot, cabernet-sauvignon… : vins utilisés pour composer les vins de Bordeaux), et enfin, c’est vous qui serez mis à l’épreuve ! Tubes et pipettes en mains, vous composerez votre vin à partir des différentes cuvées disponibles comme un vrai oenologue le temps d’une journée ! (Lire la suite…)

Promenade en Vélo-Rail dans la Brie

© Geo

Qu’est-ce-que le vélo-rail ?

Le vélo-rail est un petit véhicule ferroviaire léger  équipé de pédales. Il circule donc sans moteur sur les rails d’une ancienne voie ferrée et demande la participation de ses occupants pour rouler. Ainsi, il regroupe plusieurs qualités : d’une part, c’est une activité ludique mais aussi sportive ;  d’autre part, cheminant sur une ancienne voie ferrée abandonnée, il refait vivre des lieux et permet la découverte du patrimoine, un vrai recyclage ! Enfin, engin sans moteurs, il constitue une activité touristique et sportive écologique, ne dégradant pas l’environnement. (Lire la suite…)

Ecotourisme, tourisme durable, solidaire… récapitulatif pour les nuls !

Les termes de  « tourisme durable », « responsable » ou « éthique » sont utilisés pour désigner un concept : appliquer au tourisme les principes du développement durable dont les trois piliers sont le développement économique, la protection de l’environnement et le respect du bien-être des populations locales.

Différentes formes de tourisme « alternatif » découlent de ce concept qui s’oppose au tourisme consumériste des années 70, 80 et 90. D’abord, « l’écotourisme ». Instrument de développement durable, c’est un voyage militant qui vise à limiter l’impact de la visite sur l’environnement et maximiser les retombées financières locales. En fait, faire le lien entre le visiteur, l’habitant et le territoire… Et non, ce n’est pas encore une évidence pour l’industrie touristique mondiale ! Exemple du Mercantour.

Le tourisme « équitable » ou « solidaire » est plus axé sur la dimension humaine. (Lire la suite…)

Qu’est-ce que le « tourisme vert » ?

Qu’appelons-nous tourisme vert, ou écotourisme ? En fait, cela consiste à voyager de manière responsable. C’est une forme de tourisme durable et alternatif qui met en avant la découverte des ressources du patrimoines, ressources naturelles, culturelles et sociales.  Le tourisme vert met surtout en avant l’apprentissage des écosystèmes, agrosystèmes et les aspects ethno-culturels de la biodiversité, tout en maitrisant dans nos déplacements l’impact de notre empreinte écologique.

(Lire la suite…)