Du sport pour mieux manger

Pour s’affiner, rien de mieux que de bouger ! Et si le sport nous permettait aussi de mieux manger ? Excellent pour la ligne, le moral et la forme en général, le sport est aussi un très bon régulateur de l’appétit. Il nous réconcilie avec la faim et la satiété, deux sensations alimentaires essentielles pour manger de manière équilibrée, sans excès ni frustration. Le sport est la première recommandation pour mincir. Contre les régimes qui affaiblissent, l’activité physique puise dans les réserves de graisses pour mieux les remplacer par du muscle.

Sans aller jusqu’à pratiquer un sport à haut niveau, les résultats sont vite probants. Le corps est raffermi, la silhouette s’affine : c’est bon pour le moral ! Quoi de plus plaisant que de voir son corps s’affiner ? A cela s’ajoutent d’autres bienfaits : oxygénation du corps, amélioration des capacités cognitives, détente… le sport est un antidépresseur reconnu, et si on le conseille aux personnes en surpoids, ce n’est pas seulement comme brûle-graisse. En nous redonnant le moral, il nous aide à mieux manger : manger lorsqu’on a faim, en quantité raisonnable, et en prenant du plaisir, les règles essentielles pour maintenir un poids d’équilibre.

Le surpoids vient d’une alimentation déséquilibrée, excessive par rapport aux besoins du corps. Parfois sans faim, on mange pour faire face au stress, pour se réconforter, pour compenser un manque… Sous le coup des émotions, les sensations de faim et de satiété sont plus difficiles à cerner et les signaux du corps sont masqués. On ne sait plus quand s’arrêter. Et s’interdire de manger peut-être encore plus risqué, lorsque la frustration entraîne un mal-être si grand qu’il ne peut évoluer qu’en craquage. S’en suit alors la culpabilité, qui elle-même demande du réconfort.

La pratique d’une activité physique qui nous est plaisante et agréable va petit à petit contribuer à rompre le cercle infernal, et aider à retrouver un comportement alimentaire équilibré. Après avoir fait une partie de foot entre amis, quoi de plus normal que d’avoir une faim de loup ? On sait saisir le bon moment, et manger aussi sans culpabilité. Un bon plat de spaghettis à la bolognaise se laisse savourer sans souci, puisque « j’ai le droit ! ». La satiété arrivera aussi tout naturellement : le tout est de s’y fier ! De plus, assailli par la colère, il vaut mieux se défouler par quelques longueurs en piscine qu’en avalant tout le frigo.

Pour maigrir ou pour tout simplement avoir une alimentation plus saine et plus équilibré, la pratique physique est un bon atout nutritionnel. On oublie souvent que manger mieux n’implique pas forcément de privation, mais une meilleure prise de conscience de ses besoins. Le sport contribue à cette prise de conscience. Spécialiste du comportement alimentaire, les docteurs Zermati et Apfeldorfer alertent contre les régimes et encouragent à retrouver son équilibre personnel dans les activités sportives et de détente comme la méditation en pleine conscience, la respiration…

Voici un tableau qui montre quels sont les sports qui ont le plus d’effet sur la perte de poids.

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés

Les commentaires sont fermés.